lundi 17 décembre 2018

Cette semaine, dernier événement pour l'année 2018, nous vous accueillons pour 1 soirée

///////////// MARDI 18 DÉCEMBRE 2018 à partir de 18h30 
SOIRÉE DES ÉDITIONS DE L’ORMAIE

AU PROGRAMME : SEULE PRÉSENTATION PUBLIQUE DE L'EXEMPLAIRE UNIQUE DE SAISONS,  LECTURE DE FRANÇOISE SERREAU, LIVRES D'ARTISTE DE JEAN-LOUIS CHARPENTIER, SUIVI D'UN BUFFET

« SaiSonS » créé et illustré par Jean-Louis Charpentier, pour accompagner les haikus et tankas de Françoise Serreau et réalisé pour les éditions de l'Ormaie en septembre 2018
Ce livre-boîte contient une sculpture, 4 grands livres et 4 petits livres tous signés par Françoise Serreau et Jean-Louis Charpentier

Extraits de « SaiSonS »
« Saisons, c'est une boîte qui renferme toutes les aventures de la terre - de ma terre - et qui laisse apparaître sous un globe l'idée que je me fais du monde... Pour paraphraser Francis Bacon : mes dessins n'ont pas à être lus au-delà de ce qui est vu. »
Jean-Louis Charpentier

« Des Bulles de printemps enserrées dans la soie précieuse, L'été de corail, L'automne sépia et L'hiver de givre et de turquoises, le cycle de la roue de médecine des peuples premiers, une sculpture centrale, Axis Mundi autour duquel tournent les saisons terrestres dans le grand Tout cosmique. » Françoise Serreau

Entrée libre.



Nous vous souhaitons de passer de bonnes fêtes de fin d'année et on se retrouve en 2019 pour d'autres événements
- jeudi 10 janvier de 16h à 21h Vernissage
- vendredi 11 janvier à 20h Projection du film de Georges Sammut suivi d'une lecture de Paul Laurent "Lettres de Guerre de Jacques Vaché" (dans le cadre du centenaire de la mort de Jacques Vaché)
- samedi 19 janvier à 20h15 Concert "Ces dames du cabaret" avec Françoise Miran et Guy Colomar

lundi 10 décembre 2018

4 événements cette semaine

////////////// MARDI 11 DÉCEMBRE 2018 à partir de 18h30SOIRÉE SORTIE OFFICIELLE DU NOUVEAU NUMÉRO DE LA REVUE PAN : "L'ÉCHAPPÉE"

Les artistes et auteurs disponibles seront présents et pourront offrir des lectures et autres performances liées au thème de cette nouvelle livraison.
Vous y découvrirez ce volume dans lequel l'échappée se développe en musique, peinture, littérature, photographie, architecture, poésie, au fil de 68 pages à la conception graphique soigneusement étudiée.
Nous comptons sur vous !

Contributions de Bernard Abril, Marcel Alocco, Caroline Audibert, Hélios Azoulay, Marcel Bataillard, Henri Baviera, Frédérik Brandi, Philippe Chartron, Max Charvolen, Sylvie Deparis, Gérard Éli, Alain de Fombelle, Alain Freixe, Benoît Grimalt, Christophe Hardy, Bernard Hejblum, Aymeric Jeudy, Roland Kraus, Jean-Jacques Laurent, Martine Monacelli, Raphaël Monticelli, Georges Nuyssen, Françoise Oriot, Rico Roberto, Floriane Spinetta, Fabienne Volto. Il se dit que Théodore Chassériau, Alfred Jarry, Erik Satie et Viktor Ullmann, également annoncés, ne pourront peut-être pas nous rejoindre. Quoique...

La revue artistique P@n est éditée par la Fondation David Tafani. Elle est vendue au prix public de 10 € au bénéfice des différentes actions menées par la Fondation, qui combat le cancer par l'art.


Entrée libre.

////////////// JEUDI 13 DÉCEMBRE 2018 à 19h
CONFÉRENCE “LA PLACE DE L’HOMME DANS L’UNIVERS’’


PAR CÉDRIC JACOB : Professeur en Mathématiques et Sciences Physiques au Lycée les Eucalyptus, Docteur en astrophysique, animateur de l’association d’astronomie de l’Université de Nice Sophia-Antipolis : AQUILA

Après une courte introduction sur l’ensemble du sujet, nous présenterons la place de l’Homme dans l’Espace vue au fil du développement de l’histoire de l’astronomie. Une présentation des différentes échelles de l’Univers, plausible en regard de nos connaissances actuelles, montrera que l’être humain se situe à une échelle intermédiaire entre les petites et les grandes échelles d’espace et permettra d’appréhender la structure globale
de l’Univers.
Dans une deuxième partie sera présentée la place de l’Homme dans l’Histoire de l’Univers, dans les échelles de temps et selon les scénarii de formation des différentes structures et des différents objets au cours de l’histoire cosmique. Un calendrier cosmique permettra de mieux appréhender les rapports entre les échelles de temps.
Dans une troisième partie, nous évoquerons la place de l’Homme au sein de la matière telle que nous la connaissons et par rapport aux immenses forces en présence sur Terre et dans le cosmos.
Dans une quatrième partie, nous replacerons l’Homme dans la classification du vivant.
Nous apporterons une conclusion ouverte à ce voyage cosmique multidimensionnel dans une perspective raisonnable concernant les rapports entre l’Homme et le Cosmos.
Entrée 10 € - 8 € pour les adhérents - Étudiants : 8 € - 6 € pour les adhérents
Gratuit pour les enfants - Réservation conseillée

////////////// VENDREDI 14 DÉCEMBRE 2018  à 20h15
TRIBUTE TO CHICK COREA : CHIC TO CHICK


FRED D'OELSNITZ piano
ARNOISE BATTERIE percussion
DOMINIQUE BONARRIGO sax et ewi
PATRICK BONARRIGO basses
KIM NGUYEN guitares


ChiC to ChicK Concept rend hommage à Chick Corea, un des plus grands pianistes de jazz de ces 40 dernières années, Chick Corea c'est 100 disques dont 9 pour la seule année 1978 ! Chick Corea c'est plus de
quarante ans de créativité, 51 nominations et 20 Grammy Awards !
Pourquoi ChiC to ChicK ? non seulement pour le clin d'oeil au morceau bien connu “Cheek to Cheek” immortalisé par Franck Sinatra, mais également orthographié spécialement, de manière à rappeler les périodes a'C'oustique et ele'K'trique de ce grand nom du jazz.Chick Corea, c'est une carrière professionnelle débutée dans les années 1960, avec Miles Davis, puis, pendant plus de 40 ans, des collaborations avec Herbie Hancock, Keith Jarrett, Stan Getz, Roy Haynes, Miroslav Vitous, Stanley Clarke, Lenny White, Jean Luc Ponty, Gary Burton, John McLaughlin, Al di Meola, Bela Fleck, Hiromi Uehara, etc.
Chick Corea, c'est un des pionniers du Jazz Fusion avec notamment le groupe mythique Return to Forever, puis son EleKtric Band légendaire : Dave Weckl, Franck Gambale, John Patitucci et Eric Marienthal.

C'est un voyage entre jazz standards, latin jazz et jazz rock fusion qui vous est proposé, un tour de piste en musique d'un des géants de la scène mondiale.
Entrée 12 € - 10 € pour les adhérents - Étudiants : 10 € - 8 € pour les adhérents
Gratuit pour les enfants - Réservation conseillée

////////////// SAMEDI 15 DÉCEMBRE 2018  à 18h
LECTURE MISE EN ESPACE PAR LA COMPAGNIE LA SAETA
UNE SAISON EN ENFER D'ARTHUR RIMBAUD


AVEC EMMA LAURENT ET PAUL LAURENT

"Jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s'ouvraient tous les coeurs, où tous les vins coulaient. Un soir j'ai assis la beauté sur mes genoux. - Et je l'ai trouvée amère. - Et je l'ai injuriée. Je me suis armé contre la justice. Je me suis enfui. Ô sorcières, ô misère, ô haine, c'est à vous que mon trésor a été confié !"
A. RIMBAUD.

Une SAISON EN ENFER est le récit du drame qui a bouleversé la vie de Rimbaud et qui a failli le mener à la mort ou au crime. Il avait autrefois adopté une attitude joyeuse devant la vie. Puis il a préféré le refus de toutes les valeurs, l'évasion hors de la réalité. Il s'est donné à l'enfer. Mais il s'est un jour réveillé. Il acceptera la vie, ses tâches. Il est rendu au sol.
Antoine Adam (notes, Bibliothèque de La Pléiade)

"Ce que je crois qu'en tout cas je peux dire de vrai, à propos de Rimbaud, c'est qu'aucun autre que lui ne m'aura requis en poésie par autant d'intensité, d'immédiateté, de proximité dans sa voix. Voix qui elle-même demande, voix qui affirme et bien sûr se trompe, mais se reprend, vit de se reprendre, portée, secouée par les deux grandes forces qui font que l'on est au monde (...) : d'une part l'espérance, qui veut croire possible que l'existence soit un partage et donc que la vie ait un sens, d'autre part la lucidité qui déconstruit les illusions successives en quoi l'espérance s'enlise..."
Yves BONNEFOY (NOTRE BESOIN DE RIMBAUD, La Librairie du XXI ème Siècle, éditions du SEUIL.)

Entrée 6 € - tarif étudiant 4 € (adhésion 2 €)
Gratuit pour les enfants – réservation conseillée

lundi 3 décembre 2018

Du blues cette semaine

////////////// VENDREDI 7 DÉCEMBRE 2018  à 20h15
CAVE MEN BLUES UNPLUGGED
JOHN SKI lead vocal guitare
FRÉDO SANTANA basse
CHRIS SANTANA cajon
SULLY DE harmonica
& EN GUEST STAR EMMANUEL AGUERA guitare électrique


Ils joueront « L’histoire du Blues » de Robert Johnson à BB King et véhiculeront l’ambiance des tubes des années 6O’s et 70’s. 

Entrée 12 € - 10 € pour les adhérents - Étudiants : 10 € - 8 € pour les adhérents
Gratuit pour les enfants - Réservation conseillée

lundi 26 novembre 2018

Cette semaine 1 lecture mise en espace et 1 concert

////////////// VENDREDI 30 NOVEMBRE 2018  à 19h
LA SAETA PRÉSENTE UNE LECTURE/MISE EN ESPACE D’APRÈS
ÊTRE ICI EST UNE SPLENDEUR, VIE DE PAULA M. BECKER
DE MARIE DARRIEUSSECQ
AVEC MARIE-JEANNE LAURENT, LUDOVIC VOLLET ET EMMA LAURENT

« Car à cela tu t’entendais : les fruits dans leur plénitude.
Tu les pesais sur des coupes devant toi,
Tu en évaluais le poids par les couleurs.
Et comme des fruits aussi tu regardais les femmes
Et les enfants de même, modelés par une poussée intérieure
Jusqu’aux formes de leur existence.
Et pour finir, toi-même tu te vis comme un fruit,
Tu te dépouillas de tes vêtements, tu allas te placer
Devant le miroir et tu t’y enfonças
Jusqu’à y perdre ton regard : lequel, gardant courage,
S’abstint de dire : c’est moi. Non : ceci est ».
Rainer Maria Rilke, Requiem pour une amie

Paula Modersohn-Becker voulait peindre et c’est tout. Elle était amie avec Rilke. Elle n’aimait pas tellement être mariée. Elle aimait … marcher dans la lande, Gauguin, Cézanne, les bains de mer, être nue au soleil, lire plutôt que gagner sa vie, et Paris… Elle a existé en vrai, de 1876 à 1907.
Marie Darrieussecq, Être ici est une splendeur

Entrée : 6 € // Tarif étudiant : 4 € (adhésions 2 €)
Gratuit pour les enfants - Réservation conseillée

////////////// SAMEDI 1er DÉCEMBRE 2018  à 19h30
CONCERT La Milongata – Tango Argentin
IRENE ARAGON chant
FREDERIC VIALE accordéon
EROS CORDOGLI piano


La Milongata est une formation de tango argentin créée en 2014 par la chanteuse Irene Aragón et l'accordéoniste Frédéric Viale. Elle présente un répertoire de tangos classiques des maîtres du genre (Troilo, Pugliese, Gardel, Piazzola), avec des arrangements contemporains aux sonorités jazzy.

Irene Aragón: chanteuse de nationalité espagnole, familiarisée depuis son enfance avec le tango par le biais de sa famille émigrée en Argentine, Irene Aragón est une des voix les plus intéressantes de la scène tango en France. Formée au chant tango en Amérique du Sud, où elle a vécu pendant plusieurs années, elle tourne régulièrement en France avec différentes formations de tango argentin.
Frédéric Viale: compositeur et instrumentiste virtuose, Frédéric Viale est un des plus renommés accordéonistes du panorama français contemporain. Séduit par la musique argentine depuis son plus jeune âge, il a fait partie de différents orchestres de tango. Il compte 4 albums dans sa discographie : Paradise (2006), Lames latines (2009), La belle chose (2013) et Pars en thèse jazz (2017).
Eros Cordogli: pianiste et accordéoniste formé avec Lucien Galliano, Eros Cordogli est un musicien de large expérience. Pendant plusieurs années il jouera comme  accordéoniste avec le groupe Corou de Berra. Passionné de tango, pendant les dernières années il a été le pianiste d’orchestres de qualité comme Spirito Tango, Tangoforte ou Alma Argentina.


Entrée 12 € - 10 € pour les adhérents - Étudiants : 10 € - 8 € pour les adhérents
Gratuit pour les enfants - Réservation conseillée

lundi 19 novembre 2018

Cette semaine 1 conférence musicalisée et 1 concert

////////////// VENDREDI 23 NOVEMBRE 2018  à 20h
CONFÉRENCE MUSICALISÉE
“LE TANGO, DU MARGINAL À L'UNIVERSEL”
IRÈNE ARAGON narration et chant
SERGE SALACROUP piano

Le tango est un genre musical originaire de la région de Río de la Plata, située entre l'Argentine et l'Uruguay, Né parmi les marginaux, le tango a su pourtant dépasser ses origines, pour devenir un genre universel. Or c'est très peu ce qu'on connait vraiment sur le tango et sa danse, dont l'image est souvent ternie par des clichés et des topiques. Cette conférence cherche à donner quelques clés pour mieux comprendre l'origine, l'histoire et l'interprétation
du tango argentin, à travers une présentation qui allie la parole avec des passages musicaux.
UNE CONFERENCE EN MUSIQUE
Il s'agit d'une conférence illustrée par la projection de photographies et vidéo.. À la différence d'une conférence classique, quelques concepts musicaux simples seront exemplifiés au piano pour une meilleure compréhension. Plusieurs tangos seront également interprétés en direct.
Au programme :
Origines du tango. / Histoire et évolution : du local au global. / Tango et société : du marginal à l’universel / Le bandonéon : le tango et ses instruments / Quelques personnalités du tango : paroliers, compositeurs, chanteurs. Les grandes orchestres. / Sujets et personnages type : de qui et de quoi parle le tango? / Imaginaire collectif : le tango et ses clichés. / Relation danse musique / Les codes de la "milonga" (bal tango).

Irene Aragón est docteur en littérature espagnole par l'Université Complutense de Madrid, traductrice littéraire et chanteuse. Passionnée depuis son enfance par le tango, ramené de l'Argentine par ses oncles émigrés, elle a vécu en Amérique Latine, où elle s'est formée dans le chant tango. Elle se produit régulièrement en France avec sa formation La Milongata, en compagnie de l’accordéoniste cannois Frédéric Viale.
Serge Salacroup, pianiste éclectique avec plus de trente ans de carrière, se consacre exclusivement à l'accompagnement d'artistes chanteurs sur la Côte d'Azur. Il découvre le tango au début des années 2000, et actuellement il est un des accompagnateurs de tango les plus demandés de la région.
Entrée 10 € - 8 € pour les adhérents - Étudiants : 8 € - 6 € pour les adhérents
Gratuit pour les enfants - Réservation conseillée

////////////// SAMEDI 24 NOVEMBRE 2018  à 20h15
CONCERT “FERRÉ, BAUDELAIRE ET MOI …”
MICHEL ORION piano, voix

Naviguant, à bord de son piano, entre ses créations d’hier et d’aujourd’hui, ou celles de ses poètes préférés (Ferré, Baudelaire, etc), Michel Orion offre un spectacle dans la plus pure tradition de "chansons à texte plutôt qu’à prétexte". Le tour de chant, parfois caustique et iconoclaste, est ponctué d’anecdotes et de chroniques aigres-douces, plus ou moins surréalistes.
Michel Orion est un fils spirituel de Léo Ferré. Ferré lui-même, l'avait imposé en 1ère partie de ses récitals en 1990 à Paris.

Entrée 12 € - 10 € pour les adhérents - Étudiants : 10 € - 8 € pour les adhérents
Gratuit pour les enfants - Réservation conseillée

lundi 12 novembre 2018

Cette semaine 1 concert jazz & 1 concert/performance

////////////// JEUDI 15 NOVEMBRE 2018  à 20h15
JEF SICARD ET JO KAIAT
CONCERT JAZZ
Jef Sicard et Jo Kaiat : Chansons sans paroles de tout temps et tout lieux.Échange instrumental en diverses approches.
piano /flûtes classique,ethniques
piano/saxophones alto soprano
melodica /clarinette
clavier /percussions

Entrée 12 € - 10 € pour les adhérents - Étudiants : 10 € - 8 € pour les adhérents
Gratuit pour les enfants - Réservation conseillée


////////////// SAMEDI 17 NOVEMBRE 2018  à 20h
CONCERT PERFORMANCE
"VOIE L, SYMPHONIE EN SOL POUR VALISES À ROULETTES"
BERNARD POURRIÈRE vidéo, sons électroacoustiques
HERVÉ PASSAMAR textes, composition, saxophone
PATRICK BORONAT violoncelle, production sonore et arrangements

« Voie L, Symphonie en Sol pour valises à roulettes »
Dernière étape du processus de création développé depuis plusieurs années par Bernard Pourrière et Hervé Passamar dans le cadre du projet MetrOpéra, cette vidéo met en évidence la forte porosité entre des dimensions à priori étrangères ici réconciliées : message informatif efficient et contenu artistique. Simone Hérault, « la voix de la SNCF », dit un texte reprenant quelques mots clefs entendus chaque jours dans les gares, mais qui progressivement s'éloignent, « se libèrent », produisant un rapport singulier avec la voix tout à coup décontextualisée puis entremêlée à la musique originale composée à partir d’éléments sonores marquants, transformant progressivement cette matière vocale afin de produire de nouvelles formes sonores et visuelles.

Entrée libre

lundi 5 novembre 2018

A VENIR EN NOVEMBRE

Pas d'événements cette semaine mais, à venir en novembre :

////////////// JEUDI 15 NOVEMBRE 2018  à 20h15
JEF SICARD ET JO KAIAT
CONCERT JAZZ
Jef Sicard et Jo Kaiat : Chansons sans paroles de tout temps et tout lieux.
Échange instrumental en diverses approches.
piano /flûtes classique,ethniques
piano/saxophones alto soprano
melodica /clarinette
clavier /percussions

Entrée 12 € - 10 € pour les adhérents - Étudiants : 10 € - 8 € pour les adhérents
Gratuit pour les enfants - Réservation conseillée


////////////// SAMEDI 17 NOVEMBRE 2018  à 20h
CONCERT PERFORMANCE
"VOIE L, SYMPHONIE EN SOL POUR VALISES À ROULETTES"
BERNARD POURRIÈRE vidéo, sons électroacoustiques
HERVÉ PASSAMAR textes, composition, saxophone
PATRICK BORONAT violoncelle, production sonore et arrangements

« Voie L, Symphonie en Sol pour valises à roulettes »
Dernière étape du processus de création développé depuis plusieurs années par Bernard Pourrière et Hervé Passamar dans le cadre du projet MetrOpéra, cette vidéo met en évidence la forte porosité entre des dimensions à priori étrangères ici réconciliées : message informatif efficient et contenu artistique. Simone Hérault, « la voix de la SNCF », dit un texte reprenant quelques mots clefs entendus chaque jours dans les gares, mais qui progressivement s'éloignent, « se libèrent », produisant un rapport singulier avec la voix tout à coup décontextualisée puis entremêlée à la musique originale composée à partir d’éléments sonores marquants, transformant progressivement cette matière vocale afin de produire de nouvelles formes sonores et visuelles.

Entrée libre

////////////// VENDREDI 23 NOVEMBRE 2018  à 20h
CONFÉRENCE MUSICALISÉE
“LE TANGO, DU MARGINAL À L'UNIVERSEL”
IRÈNE ARAGON narration et chant
SERGE SALACROUP piano

Le tango est un genre musical originaire de la région de Río de la Plata, située entre l'Argentine et l'Uruguay, Né parmi les marginaux, le tango a su pourtant dépasser ses origines, pour devenir un genre universel. Or c'est très peu ce qu'on connait vraiment sur le tango et sa danse, dont l'image est souvent ternie par des clichés et des topiques. Cette conférence cherche à donner quelques clés pour mieux comprendre l'origine, l'histoire et l'interprétation
du tango argentin, à travers une présentation qui allie la parole avec des passages musicaux.
UNE CONFERENCE EN MUSIQUE
Il s'agit d'une conférence illustrée par la projection de photographies et vidéo.. À la différence d'une conférence classique, quelques concepts musicaux simples seront exemplifiés au piano pour une meilleure compréhension. Plusieurs tangos seront également interprétés en direct.
Au programme :
Origines du tango. / Histoire et évolution : du local au global. / Tango et société : du marginal à l’universel / Le bandonéon : le tango et ses instruments / Quelques personnalités du tango : paroliers, compositeurs, chanteurs. Les grandes orchestres. / Sujets et personnages type : de qui et de quoi parle le tango? / Imaginaire collectif : le tango et ses clichés. / Relation danse musique / Les codes de la "milonga" (bal tango).

Irene Aragón est docteur en littérature espagnole par l'Université Complutense de Madrid, traductrice littéraire et chanteuse. Passionnée depuis son enfance par le tango, ramené de l'Argentine par ses oncles émigrés, elle a vécu en Amérique Latine, où elle s'est formée dans le chant tango. Elle se produit régulièrement en France avec sa formation La Milongata, en compagnie de l’accordéoniste cannois Frédéric Viale.
Serge Salacroup, pianiste éclectique avec plus de trente ans de carrière, se consacre exclusivement à l'accompagnement d'artistes chanteurs sur la Côte d'Azur. Il découvre le tango au début des années 2000, et actuellement il est un des accompagnateurs de tango les plus demandés de la région.

Entrée 10 € - 8 € pour les adhérents - Étudiants : 8 € - 6 € pour les adhérents
Gratuit pour les enfants - Réservation conseillée

////////////// SAMEDI 24 NOVEMBRE 2018  à 20h15
CONCERT “FERRÉ, BAUDELAIRE ET MOI …”
MICHEL ORION piano, voix

Naviguant, à bord de son piano, entre ses créations d’hier et d’aujourd’hui, ou celles de ses poètes préférés (Ferré, Baudelaire, etc), Michel Orion offre un spectacle dans la plus pure tradition de "chansons à texte plutôt qu’à prétexte". Le tour de chant, parfois caustique et iconoclaste, est ponctué d’anecdotes et de chroniques aigres-douces, plus ou moins surréalistes.
Michel Orion est un fils spirituel de Léo Ferré. Ferré lui-même, l'avait imposé en 1ère partie de ses récitals en 1990 à Paris.

Entrée 12 € - 10 € pour les adhérents - Étudiants : 10 € - 8 € pour les adhérents
Gratuit pour les enfants - Réservation conseillée
Vendredi 30 Novembre 2018
LECTURE MISE EN ESPACE PAR LA COMPAGNIE LA SAETA
INFORMATIONS EN COURS

lundi 29 octobre 2018

A venir en novembre

Jeudi 15 novembre Conférence musicalisée “Le tango, du marginal à l'universel” par Irène Aragon (narration et chant) et Serge Salacroup (piano)
Samedi 17 novembre Performance de Bernard Pourrière
Vendredi 23 novembre à 20h15 Concert jazz Jef Sicard et Jo Kaiat
Samedi 24 novembre à 20h15 Soirée concert “Ferré, Baudelaire et moi …” par Michel Orion (piano, voix)
Vendredi 30 novembre Lecture mise en espace par La Saeta

lundi 22 octobre 2018

Cette semaine 1 conférence et 1 lecture mise en espace :

////////////// JEUDI 25 OCTOBRE 2018 à 19h
CONFÉRENCE “UNE PETITE HISTOIRE DU NU” - PREMIER VOLET -
PRÉSENTÉE PAR BALADE ART PARIS
PANORAMA ARTISTIQUE ET SOCIÉTAL PRÉSENTÉ PAR UNE CONFÉRENCIÈRE ASSERMENTÉE & HISTORIENNE DE L'ART

En lien avec notre précédente étape autour d' Adam & Eve, un premier état des lieux et des corps où le nu s'invente et s'invite dans l'histoire de l'art. Avec ou sans décorum.
Levons le voile.

Entrée 10 € - 8 € pour les adhérents - Étudiants : 8 € - 6 € pour les adhérents
Gratuit pour les enfants - Réservation conseillée



////////////// SAMEDI 27 OCTOBRE 2018 à 18h
LECTURE MISE EN ESPACE À LA GALERIE PAR LA COMPAGNIE LA SAETA
“BERGMAN 18”
DANS LE CADRE DE LA QUINZAINE DES THÉÂTRES
MISE EN ESPACE PAR MJ LAURENT
AVEC JONATHAN GENSBURGER, EMMA  ET PAUL LAURENT

En lien avec l’exposition de Arno Rafael Minkkinen, la Saeta propose BERGMAN 18
Une lecture de moments choisis dans l’oeuvre du cinéaste et dramaturge suédois né le 14 juillet 1918

“ j’ai cherché dans le journal secret de ma mère, le mois de juillet 1918.
“Notre fils est né dimanche matin, le 14 juillet... Il ressemble à un petit squelette, avec un gros nez tout rouge. Il refuse obsinément
d’ouvrir les yeux.. Il s’appelle Ernst Ingmar.”
( extrait de Laterna magica, livre de “confessions” - Gallimard/ 1987)

“quoique tu dises, quoique tu penses,nous jouons toujours comme des dingues ... Pourquoi jouons-nous ?
Un divertissement avant la mort, c’est tout ... Une aspiration, un vertige, jusqu’à des émotions oubliées, qui se manifestent...”
( extrait de “les Infidèles” : cahiers du cinéma/fiction )

Entrée : 8 €
Tarif réduit étudiant, intermittent du spectacle : 6 €
Gratuit pour les enfants - Réservation conseillée

lundi 15 octobre 2018

Cette semaine 1 perfomance théâtrale

////////////// VENDREDI 19 OCTOBRE 2018 à 20h
DANSER, DANSEZ, PENSEZ-Y!
PERFORMANCE THÉÂTRALE RENOUVELÉE
Avec SANDRA PONZETTI ET JEAN-PAUL DUCARTERON

A ceux qui pensent que l'expérience humaine est à mener à ses limites...(France DELVILLE, Performarts)

Le travail servile et le souci de durer sont la condition de la conscience des choses.
Mais ils réduisent aussi l'exubérance vitale du monde qui ne sert à rien et qui ne veut rien dire. Préoccupés à maintenir la vie, la vie s'en trouve diminuée. Le sacrifié, lui, avec sa valeur angoissée et cruelle, insensée et capricieuse, demeure exubérant de vie: la vie qui excède la vie.
Alors, vendredi 19 octobre, 20h, à la Galerie DEPARDIEU, vie, oisiveté, immolation danse et poésie sans gloser des raisons.

Entrée libre
(durée 30mn)

lundi 8 octobre 2018

Cette semaine 1 soirée Jazz & poésie :

//////////////SAMEDI 13 OCTOBRE 2018 à 20h15
SOIRÉE SAXOPOÉSIEMICHEL YVES-BONNET saxophone
YVES UGHES voix

La poésie et le Jazz vont très bien ensemble,
très bien ensemble
Le souffle du Jazz suscite le rythme des mots,
le phrasé des vers nourrit le souffle du saxo.

Michel Yves-Bonnet et Yves Ughes mettront ainsi en écho leurs textes poétiques, de Jazzcrostiches à "Une Terre de bonne espérance".

Entrée 12 € - 10 € pour les adhérents / Étudiants : 10 € - 8 € pour les adhérents
Gratuit pour les enfants - Réservation conseillée

mercredi 19 septembre 2018

A venir !


////////////// VENDREDI 28 SEPTEMBRE 2018 à 20h
PROJECTION DE 2 FILMS EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR.
PROJECTION DES FILMS DE GEORGES SAMMUT :


- MÉMOIRES D’OMBRES, Format 4/3. 46’40. Décembre 1998.
Scénario : Daniel CASSINI, Georges SAMMUT, Réalisation : Georges SAMMUT
Plutôt que d’exposer les théories ou l’histoire de l’INTERNATIONALE SITUATIONNISTE, ce film "MÉMOIRES D’OMBRES" s’attache à la fondation même de ce mouvement le 27 juillet 1957 à COSIO D’ARROSCIA en Italie. L’utilisation détournée d’archives, d’extraits de films, de citations compose une "dérive d’images et de sons" autour de cette époque. De par l’originalité radicale de leurs thèses sur la vie quotidienne, l’urbanisme, l’économie politique et le dépassement de l’art, Guy DEBORD et ses amis d’alors ont enfoncé un coin dans l’ordre du monde des années cinquante. Ils ont porté le fer d’une violente critique dont la validité est toujours, sinon plus pertinente de nos jours. La Mémoire agissante de leurs ombres demeurera.
- ..IVRES DU VIN D’AIMER, Format 4/3. 32’50. Avril 2002.
Interprétation : Michèle MOCHOT, Réalisation : Georges SAMMUT
Peintre et chanteuse bohème, Michèle MOCHOT rencontra Guy DEBORD et Michèle BERNSTEIN en 1957. Une relation d’amour à trois s’établit (d’ailleurs Michèle devint le personnage de Carole dans les deux romans de Bernstein). Par leurs dérives alcoolisées incessantes dans un Paris aujourd’hui disparu, ils inaugurèrent un mode de vie situationniste. Michèle restera ainsi pendant plus de vingt cinq ans la tendre amante de l’écrivain cinéaste.
Hors des sentiers battus de l’hagiographie officielle de DEBORD, elle nous trace avec sensibilité et humour un portrait insolite de l’un des penseurs les plus novateurs de la deuxième moitié du XXeme siècle.
« Ivres du vin d’aimer » ce vers d’Omar Khayyâm, qui donne son titre au film, illustre l’errance poétique et amoureuse de ces « tristes enfants perdus ».

Entrée 6 € - tarif étudiant 4 € (adhésion 2 €) Gratuit pour les enfants – réservation conseillée

////////////// SAMEDI 29 SEPTEMBRE 2018 à 18hLA COMPAGNIE LA SAETA PRÉSENTE LE FUNAMBULE DE JEAN GENET
LECTURE MISE-EN-ESPACE PAR MARIE-JEANNE LAURENT
AVEC LES VOIX DE SOPHIE DE MONTGOLFIER, JONATHAN GENSBURGER ET EMMA LAURENT

C'est avec Le Funambule de jean Genet que la saeta vous fait son premier signe en cette rentrée et vous invite à partager la force et la poésie de ce texte dédié aux artistes
"c'est un des plus émouvants mystères que celui-là : après une période brillante, tout artiste aura traversé une désespérante contrée, risquant de perdre sa raison et sa maitrise. S'il sort vainqueur ..."

Entrée 6 € - tarif étudiant 4 € (adhésion 2 €) Gratuit pour les enfants – réservation conseillée

lundi 10 septembre 2018

Cette semaine nous vous accueillons pour 1 concert et 2 conférences

////////////// MERCREDI 12 SEPTEMBRE 2018 à 20h15
UM A ZERO TRIO – MUSIQUE BRÉSILIENNE

VALBILENE COUTINHO voix et percussions
RICCARDO ANFOSSO guitare
ENZO CIOFFI batterie et percussions

Le groupe Um a Zero est né il y a environ sept ans en Ligurie. Autour de Valbilene Coutinho de langue maternelle brésilienne, se sont ajoutés les deux musiciens passionnés de musique brésilienne Riccardo Anfosso à la Guitare et Enzo Cioffi batterie.
Ils se sont produits dans des contextes très différents, du petit pub aux lieux prestigieux, de petites salles aux grands festivals en Italie et en France. Ils se sont produits d'abord en Ligurie, en France voisine, dans le Bas Piémont et en Italie du Nord. Le répertoire d'Um a Zero se situe principalement dans la musique brésilienne sans se limiter, loin de là ! aux classiques du song book carioca. La formule du trio permet une grande liberté expressive qui ne laisse aucunement transparaître un manque d'autres instruments. Car l'unique instrument harmonique et mélodique est une guitare électrique spéciale, artisanale, dont les deux cordes graves sont accordées en basse. Cela permet permet les sonorités graves fondamentales dans ce genre musical. Grace au looper, Ricardo peut lancer les lignes de basse et construire sur cette base solide, les mélodies et les improvisations sur les quatre autres cordes de sa guitare.
Le mercredi 12 septembre, ils nous présenteront à la galerie Depardieu leur récent premier album CD sous le label discographique AlfaMusic qui a pour titre "Ja Pode Acabar."
Un projet discographique qui, dans son mode d'enregistrement, veut être la reproduction fidèle du spectacle vivant auquel vous aurez le plaisir d'assister.

Entrée 12 € - 10 € pour les adhérents / Étudiants : 10 € - 8 € pour les adhérents
Gratuit pour les enfants - Réservation conseillée

////////////// VENDREDI 14 SEPTEMBRE 2018 à 19h30
POIEIN : (DÉ)FAIRE LES MOTS
CONFÉRENCE PAR RÉMI BAERT SUR LE TRAVAIL DE CÉCILE ANDRIEU
(EN PRÉSENCE DE L’ARTISTE)


Cécile Andrieu œuvre en poète, en artisan, en créateur (en grec poiêtês dérivé du grec poiein “faire”, créer). De même que le boulanger pétrit la pâte, le potier modèle l'argile ou le lapidaire polit la pierre, Cécile Andrieu invente un langage en faisant subir aux mots une série d'opérations. Juste retour des choses, malmenés, ils le sont : hachés, dispersés, suspendus, comprimés...
Un jeu subtil de présence-absence où les mots sont vécus sensiblement et affectivement par l'homme. C'est ce que semble indiquer la référence au dessin anthropométrique de Léonard de Vinci : l' “homo ad circulum” et l' “homo ad quadratum” ou l'image symbolique des mouvements de l'homme circonscrits par une architecture, l'édifice linguistique en somme. L'homme en proie et en prise avec les mots dont la dissolution sous les entrelacs des lettres de l'alphabet suggère que désormais le mot est le mètre-étalon.
Une grille de lecture qui s'impose à nous, de façon conscientisée ou non, et qu'il convient d'interroger pour mieux s'en départir. Son étroitesse entrave en effet notre capacité à embrasser la réalité et altère par conséquent notre expérience du monde. Proposant un regard neuf, Cécile Andrieu met notamment à mal deux des piliers d'un édifice rendu chancelant : l'alphabet et le dictionnaire, matrice de la langue.
Vidés de toute signification, les mots sont exploités pour leur potentiel plastique et visuel. Vivant et travaillant entre le Japon et la France, Cécile Andrieu nourrit sa démarche des apports des cultures occidentales et orientales. De la conception nipponne de la spatialité aux parentés formelles avec l'art minimal, les œuvres, réfutant les dichotomies trop faciles, nous poussent à décentrer le regard.
Les installations donnent à voir “la chair des mots” (Jacques Rancière), des mots qui “prennent corps” (incarnatio en latin). Abolissant les frontières entre le végétal et le minéral, l'organique et l'inorganique, les fragments de mots agglomérés deviennent des monolithes, autant de supports offerts à la méditation et de voies d'accès à la transcendance. Les bribes de papier retrouvent racines dans des bacs à semis. Le cycle des mots emprunte alors à celui de la nature. Après la germination, la croissance et la floraison vient la décomposition de la matière. La boucle est bouclée : l'humus constituant un terreau fertile à de nouvelles germinations. Le noir et le blanc enfantent le gris, la pesanteur et la légèreté se conjuguent tandis que l'espace est empli du vide. Le silence est alors éloquent. Fidèle au principe des jardins secs japonais (Karesansui) où le grand apparaît dans le petit, les œuvres se jouent du rapport d'échelle entre microcosme et macrocosme.
À travers la pratique de Cécile Andrieu, les mots se présentent à nous dans ce qu'ils ont à la fois de libérateur et d'aliénant, de générateur et de destructeur.

Cette conférence s'inscrit dans le cadre de l'exposition “Envers et contre tout” du 6 septembre au 29 septembre 2018 à la Galerie Depardieu. Elle nous conduira notamment à aborder les évolutions récentes des travaux de Cécile Andrieu, parallèlement à celles qu'ont connues les mots à l'épreuve du numérique. Sur un registre ludique, l'artiste traite du codage alphanumérique, combinaisons de lettres et de chiffres sur lesquelles l'homme semble avoir misées. Les jeux sont faits, rien ne va plus (?)
Entrée 8 € - 6 € pour les adhérents / Étudiants : 6 € - 4 € pour les adhérents
Gratuit pour les enfants - Réservation conseillée


////////////// SAMEDI 15 SEPTEMBRE 2018 à 19h30
MOUVEMENTS : CORPS-ESPACE-SON
CONFÉRENCE PAR RÉMI BAERT SUR LE TRAVAIL DE BERNARD POURRIÈRE

La conférence abordera la démarche profondément hybride de l'artiste Bernard Pourrière. Des performances collectives pour lesquelles il collabore avec des musiciens et des danseuses aux performances en solo où il soumet son corps à des exercices gymniques. L'occasion de mesurer les effets de répétition et de variation des gestes et du rythme. Ludiques et décalées, les situations revêtent parfois un caractère clownesque, voire absurde. Les performances se présentent comme des collages visuels et sonores où l'artiste, par le choix des dispositifs, se plaît à "tromper l'oreille" (Jean-Yves Bosseur) autant que l'oeil. La conférence s'attachera à mettre en lumière les articulations entre les notions de corps, d'espace et de son ainsi que leur dénominateur commun : le mouvement. Seront notamment interrogés les rapports que le corps du performeur entretient avec les objets - instruments de musique, chaises, cartons, appareils électro-acoustiques...- et son propre rôle d'instrument sonore. La démarche de Bernard Pourrière s'offre comme une partition sonore et visuelle, sans cesse à réécrire, un travail ouvert accordant une large place au hasard et à l'indétermination.
Les thématiques développées au cours de la conférence s'accompagneront de la projection de vidéos des performances.

Entrée 8 € - 6 € pour les adhérents / Étudiants : 6 € - 4 € pour les adhérents
Gratuit pour les enfants - Réservation conseillée