lundi 27 janvier 2020

Cette semaine 1 lecture

////////////// SAMEDI 1er FÉVRIER 2020 à 18h30
Lecture “Une recherche théâtrale
Mon amour, Mon âme, Ma lumière”

Avec Ali Tehrani, Sylvie Teissier
Texte d'Ali Tehrani
Régie Lili


Je me présente : ALI TEHRANI
De mon nom vous pouvez imaginer où je suis né… je suis sur ce territoire depuis quarante ans… les jours de mes absences de cette région ne monte pas à quarante jours… depuis j’ai tout observé… et j’appris beaucoup, beaucoup des chose… merci. Après quatre ans d’apprentissage de la langue française… j’ai écris ma première pièce de théâtre : “une histoire pas si neuve” c’était très difficile, 1985 c’était l’année où il a neigé dans la région, par tout il faisait très froid… à partir de là c’est partie, l’année d’après “profession :journaliste” ainsi de suite jusqu’en 2002, j’ai écris 22 pièces de théâtre dont 9 recherches théâtrales sur la vie des êtres différents comme Tchekhov,G orki, Zola ,Kafka, Fanon… toutes sont jouées sur différente scène de théâtre dans la région et trois films documentaire…  Je les présentais partout. Pendant tous ces périodes, il y avait des moments très difficiles comme partout je les ai oubliés et je les ai comptés comme des expériences… mais il y avait des moments vivants agréables… En 200l, l’année où je présentais une recherche théâtrale sur la vie de Milena Jesesnka, Une femme formidable courageuse née dans une famille antisémite et qui fini ses jours dans le camp Rovensbruck. Chemin de la vie de cette femme courageuse, spectacle fini, c’était l’année où j’ai décidé ne plus rien faire théâtralement, Pourtant il y avait du monde. A la fin, j’avais les félicitations de cinq ou six personnes parmi une dame beaucoup plus âgée, une rescapée d’un camp, elle m’a pris dans ses bras en me disant qu’elle n’a jamais imaginé de passer un si agréable Chabbat avec un Ali. En écrivant ces mots je sens encore la tendresse de cette dame… Et après plus rien, mais dévorais les livres… et encore j’ai observé les autre et j’appris beaucoup, beaucoup et beaucoup plus et je les remercie…17 ans de silence, jusqu’à l’été dernier, en nettoyant mes bibliothèques où je cache mes textes, je suis tombé sur un des texte que j’avais écrit en 2002. “Une histoires pas si neuf”  Je l’ai relu… je le trouvais court. Pourtant j’aime bien des textes courts. Je l’ai travaillé. Je l'ai mis à jour. Je l’ai rallongé. “Une histoires pas si neuf” que je devais présenter en 2003. Ce qui n’est pas fait est devenu : une recherche théâtrale
Mon amour
Mon âme Ma lumière
Un texte poétique vivant avec 2 personnages qui ne sont pas inventés, ils sont vivants, ils vivent à nos côtés, un monde humain qui n’est pas inventé, il existe. Ce monde où l’être humain est au centre d’intérêt de la vie…


Entrée 6 € - tarif étudiant 4 € (adhésion 2 €)
Gratuit pour les enfants / Réservation conseillée

lundi 20 janvier 2020

Les 25 & 26 janvier 2020 Maison Bouture organise un Jardin Éphémère

////////////// Les 25 & 26 janvier 2020
Maison Bouture organise un Jardin Éphémère

Grande vente de plantes. Une belle sélection de plantes avec plus de 70 variétés : Des Pilea, des Monstera, des Cactus de toutes tailles, des Ficus, des succulentes, des Aloe Vera et bien d'autres encore. Une sélection de grandes plantes pour les plus férus d'entre vous. Et encore beaucoup d'autres belles variétés.
Vous découvrirez également la gamme de pots en terre-cuite, de cache-pots en béton, en argile, de paniers en osier et de pots tressés en raphia.

Rdv à Nice, les 25 & 26 janvier
De 10h à 19h le samedi et de 10h à 17h le dimanche
Entrée gratuite
Paiements en espèce et carte bleue acceptés

A propos de Maison Bouture :
Maison Bouture c’est l’histoire d ‘une passion qui nous anime & nous unit : celle des plantes & des fleurs.
Une passion que nous avons à cœur de cultiver & partager avec tous ceux qui aspirent à se reconnecter avec la nature.
C’est en 2017 à Lyon, notre ville d’origine, que Maison Bouture prend racine. L’idée germe dans nos esprits de créer dans les centres-villes, une parenthèse végétale, à la croisée des chemins entre la botanique et la décoration d'intérieure. Depuis, nous nous implantons à travers nos jardins éphémères un peu partout en France pour vous accueillir dans des écrins de verdure où il fait bon chiner et se ressourcer.
Offrir à tous une nature accessible, douce et apaisante pour créer des atmosphères uniques qui vous ressemblent.
Installés au cœur des centres villes le temps d’un week end, nos Jardins Éphémères dévoilent une jolie sélection de petites et grandes plantes, d’intérieur et d’extérieur qui évolue au fil des semaines et des saisons.
Maison Bouture c’est aussi et surtout une nature facile à vivre et à composer dans vos intérieurs : nous nous proposons toute une collection inspirante de cache-pots (terre-cuite, béton, raphia, etc.), de paniers en osier, de macramés, d’objets et accessoires déco pour sublimer vos plantes.
Les matières sont brutes, les couleurs sont douces, les formes apaisantes, pour que chaque plante soit mise en valeur le plus naturellement possible

A venir :

- Samedi 1er février à 18h30 Lecture par Ali Tehrani et Sylvie Teissier "Mon amour, mon âme, ma lumière"
- Vendredi 7 février à 20h Projection films de Georges Sammut
- Jeudi 13 février à 20h15 Concert "Musique & nature" Bertrand Chauvineau
- Mercredi 26 février à 20h15 Concert Pierre Marcus 4tet Hommage à Thélonious

lundi 13 janvier 2020

Bonne année !! Cette semaine 1 concert et 1 lecture



////////////// JEUDI 16 JANVIER 2020 à 20h15
SOLO CONTREBASSE ET PERCUSSIONS « SOULOMES »
PAR JEAN BAPTISTE BOUSSOUGOU


Performance en solo, je l’ai construite, déconstruite autour d’anciennes musiques populaires africaines.
Soulomes est un parcours sonore, un certain regard, d’une Afrique et sa modernité.
L’Afrique est, entre autre, un champ musical rempli de trésors dont il faut révéler les précieuses pépites.
J’ai voulu réinterpréter certaines musiques m’ayant touché dans mon enfance. Myriam Makeba,Docteur Niko, Fela Kuti sont des souvenirs emprunts d’une chaleur, d’une nostalgie ,d’un groove si particuliers et en même temps tant représentatifs d’une revendication politique.
En parallèle, j’explore les musiques traditionnelles, j’utilise des instruments contemporains pour accéder à cet univers quantique et magique proche de la nature, l’eau, le vent, le feu , la forêt, le silence.
Soulomes est une création réunissant des moments inspirés de ces deux explorations.
  Jean Baptiste Boussougou

Contrebassiste et performeur, sa recherche est centrée sur les instruments traditionnels des 5 continents et leur détournement. Il s’initie à la musique ottomane entre autre auprès de Kudsi Erguner. Pédagogue, il découvre les instruments contemporains de création Baschet, développe les multiples possibilités de la matière sonore dans l’exercice de l’improvisation libre.
Ces expérimentations l’ont amené à collaborer avec des compagnies de théâtre, de danse, et à réaliser des performances avec des musiciens de la régions et d’ailleurs , autour de la peinture et des Arts Plastiques dans des rencontres multidisciplinaires. A notamment travailler avec Serge Pesce, la compagnie joseph Aka Chambéry , la compagnie Arcat paris . Actuellement initiateur du trio jazz world Diwan avec Serge Pesce et khalid Kouhen, la danseuse Kazumi fujigamie, en duo avec le pianiste improvisateur, Henri Roger.

Entrée 12 € - 10 € adhérents / étudiants 10 € - adhérents 8 €
Gratuit pour les enfants, réservation conseillée


////////////// VENDREDI 17 JANVIER 2020 à 19h
La Saeta présente Trajectoires / Triptyque
3ÈME et dernier volet / “LA ROBE BLANCHE”
D’APRÈS LE LIVRE DE NATHALIE LÉGER (P.O.L. 2018)


UNE LECTURE MISE EN ESPACE ET EN IMAGES PAR EMMA LAURENT.

La robe blanche : C’est à travers le destin tragique de Pippa Bacca (1974-2008), artiste performeuse milanaise que la narratrice poursuit son dialogue avec sa mère. La robe blanche, c’est la robe de mariée. Pour la mère de la narratrice c’est une robe souillée par l’adultère et le mépris, pour la narratrice c’est la robe de Pippa Bacca, partie porter la paix jusqu’à Jérusalem en stop, jamais arrivée...
"Une robe blanche suffit-elle à racheter les souffrances du monde ? Sans doute pas plus que les mots ne peuvent rendre justice à une mère en larmes."
Nathalie Léger est auteure et directrice de l’IMEC (Institut Mémoires de l’Édition Contemporaine)

Entrée 6 € - tarif étudiant 4 € (adhésion 2 €) Gratuit pour les enfants - réservation conseillée